Rating: 4.2. From 6 votes.
Please wait...

Dans cet article seront étudiés, la définition d’un PUP, ses origines, ses risques, les précautions à prendre pour les éviter et les conséquences de leur installation. En fin d’article sont fournis quelques exemples de programmes qui entrent dans cette classification.

top-anti-malware-information-security

I – Définition d’un PUP ou LPI.

Un PUP de l’anglais Potentialy Unwanted Programs est un logiciel potentiellement indésirable. La dénomination de LPI, logiciel potentiellement indésirable peut se rencontrer mais elle est moins fréquente. Il arrive que ces programmes ne soient pas détectés par votre environnement antivirus résident.

II – L’origine des logiciels PUP

Ils s’installent généralement à votre insu via le téléchargement de gratuiciels. En effet certains sites utilisent la méthode de repaquetage, une opération qui consiste à refaire le module d’installation du logiciel en y ajoutant des options de téléchargement. Ces options permettent d’ajouter d’autres logiciels comme par exemple des barres d’outils de navigateur, des adwares, des logiciels potentiellement indésirables, des logiciels à publicités intrusives, voire des pirates de navigateur.

L’astuce consiste à masquer l’ajout de programmes additionnels par le biais d’options pré-cochées dites “Avancées” ou “Personnalisées”. Il va sans dire que l’utilisateur choisi généralement l’installation “Standard” sans lire les options proposées.

Ils peuvent aussi s’installer par le biais d’extensions (ou plugin) de navigateur internet.

II – Les risques liés aux logiciel PUP

tests-logiciels-top-antimalware

Ils sont à l’origine de nombreuses infections. L’exemple le plus souvent rencontré est celui des adwares InstallCore, CrossRider, Graftor ou Boxore qui peuvent polluer votre Base de Registres, votre explorateur et vos navigateurs internet .s

III – Précautions à prendre

Lorsque vous procédez à un téléchargement logiciel, il faut vous  assurer de la légitimité du site, et choisir en priorité celui de l’éditeur.

Il est fortement recommandé aussi de lire le Contrat de Licence d’Utilisateur Final (CLUF) d’un logiciel pour éviter d’installer automatiquement ces logiciels additionnels indésirables. Les antivirus sont généralement impuissants lorsque un utilisateur a installé volontairement un logiciel indésirable du fait de ne ne pas avoir lu le CLUF dans sa globalité.

IV – Conséquences liées à l’installation d’un PUP.

surveillance du net IOL nicolas coolman

L’ajout de ces nouveaux programmes peut diminuer les performances de votre système mais aussi ralentir, rediriger ou nuire à votre navigation internet avec l’affichage de publicités intempestives.

Mais cela peut devenir plus grave car certains logiciels installés ont la faculté d’installer sans votre consentement des adwares, c’est à dire d’autres programmes qui peuvent êtres nuisibles.

V – Quelques exemples de PUP.

PUP.Optional.CrossRider
PUP.Optional.SecureSoft
PUP.Optional.SoftMedia
PUP.Optional.Skillbrains
PUP.Optional.YesSearches

Responsabilité :   Le principe d'absence de responsabilité du site d'origine, au regard des contenus des sites cibles pointés, est rappelé par l'arrêt du 19 septembre 2001 de la Cour d'Appel de Paris. Les propos que je tiens ici reflètent mon opinion et sont des suggestions - le visiteur n'est pas obligé de les suivre."
2016-10-13T14:42:42+00:00 LPI, Polluteware, PUP|1 Comment

Un commentaire

  1. benfeghoul 18 mai 2016 à 3 h 51 min

    Très bonne explication du phénomène et préventive. Merci.

Les commentaires sont fermés.