No votes yet.
Please wait...

Les cyberpirates chinois ont ralenti leurs activités mais sans les stopper complètement.

Les pirates chinois un peu moins actifs selon FireEye.

La pression des États-Unis et la révélation publique des tentatives de piratages par des groupes de hackers probablement basés en Chine ont peut-être payé. Selon l’entreprise de sécurité FireEye, le nombre global de tentatives d’intrusions ciblant des entreprises américaines et de 25 autres pays a baissé. Mais les hackers n’ont pas renoncé pour autant…

Logo_TSI2

À partir de la mi-2014, peu après les mesures de rétorsion prises par le gouvernement américain à l’encontre de la Chine, avec notamment, l’inculpation des membres de l’Armée de libération du peuple chinois pour piratage informatique, espionnage économique plus d’autres charges, mais aussi les sérieuses menaces de sanctions qui ont suivi, l’entreprise de sécurité FireEye a constaté dans plusieurs pays une baisse notable des tentatives d’intrusions par des groupes soupçonnés d’opérer depuis la Chine.
« Nous pensons que ce changement de stratégie est une conséquence des réformes en cours au sein de l’appareil militaire chinois, mais aussi de la publicité faite autour des opérations de cyber espionnage chinois et des mesures prises par le gouvernement américain », indique le rapport publié hier par le service global de protection contre les menaces iSight Intelligence de FireEye qui a suivi l’activité de 72 groupes opérant depuis la Chine ou soutenant les intérêts chinois.
( Article de Jean Elyan avec IDG NS )

Lire la suite sur lemondeinformatique.fr

FireEye : Un système de défense unifié contre les cyberattaques

fireeye-cybersecurité-protection

FireEye a mis au point une plate-forme de sécurité virtualisée et spécialement conçue pour offrir aux structures privées et publiques du monde entier une protection en temps réel contre les cyberattaques de nouvelle génération. Plus sophistiquées que jamais, ces cyberattaques contournent sans aucune difficulté les défenses traditionnelles basées sur les signatures, telles que les pare-feux de nouvelle génération, les solutions IPS, les logiciels antivirus et les passerelles. La plate-forme de prévention des menaces de FireEye ne dépend pas des signatures, mais assure au contraire une protection dynamique en temps réel afin de repousser les attaques sur les principaux vecteurs et à toutes les phases de leur cycle de vie. Elle intègre un moteur d’exécution virtuel adossé à une cyberveille dynamique pour identifier et bloquer les cyberattaques en temps réel. FireEye compte plus de 4 000 clients dans 67 pays, dont 650 figurent au classement Forbes Global 2000.

2016-06-24T08:52:56+00:00 News, Sécurité|Commentaires fermés sur Sécurité : Baisse de l’activité des cyberpirates chinois selon FireEye